Test du clavier Razer Cynosa Chroma

Le clavier Cynosa Chroma de chez Razer est un produit d’entrée de gamme qui bénéficie pourtant d’une très bonne réputation dans l’univers du jeu vidéo. Il semblerait que ses fonctionnalités et son confort de frappe en fassent un outil particulièrement intéressant pour les joueurs comme pour les amateurs de matériel informatique de qualité.

Afin de savoir si ce clavier vaut le détour et si ce que l’on entend à son sujet est véridique, nos experts l’ont testé pour vous et voici leurs conclusions.

Présentation du Razer Cynosa Chroma

Le clavier Razer Cynosa Chroma est un modèle de clavier lumineux à membrane. Sa conception est plutôt classique et offre un résultat à la fois sobre et élégant au niveau du design.

Étant un produit de chez Razer, on distingue d’emblée qu’il s’agit d’un clavier de qualité qui semble tout à fait robuste et prêt à remplir la fonction que l’on attend de lui.

En revanche, puisqu’il s’agit d’un clavier d’entrée de gamme, les connaisseurs ne pourront pas manquer de noter l’absence de plusieurs fonctionnalités avancées comme la présence d’un repose poignet, une sortie audio et micro, ou encore, d’une prise USB. De plus, bien qu’assez sympa, les finitions proposées sont intégralement en plastique.

Une chose est sûre, si vous recherchez un clavier tape à l’œil, ce n’est pas forcément sur ce modèle qu’il faudra s’arrêter. Mais si vous êtes à la recherche d’un produit proposant un bon rapport qualité/prix dans une gamme accessible, vous êtes pile au bon endroit. C’est d’autant plus le cas que le fameux rétroéclairage individuel pour chaque touche RGB et 100 % personnalisable de la gamme Chroma offre vraiment un effet bluffant à l’utilisation.

Que penser de l’aspect et des fonctionnalités du Cynosa Chroma de Razer ?

Le clavier Cynosa Chroma est un clavier assez compact avec ses dimensions de 46,3 x 15,4 x 3,1 cm et son poids de 950 g. De ce côté-là, aucun problème particulier à signaler.

Afin de le régler parfaitement à l’utilisation, le clavier dispose d’une double hauteur de pieds pouvant se déployer, afin de s’adapter aux préférences de l’utilisateur. Malheureusement, une fois déployés, les pieds ne sont pas pourvus de patins antidérapants. Par conséquent après un test sur différentes surfaces, il apparaît clairement que le clavier glisse et ne tient pas en place, notamment, sur les bureaux en verre. En fonction de votre installation, vous serez donc peut-être contraint de le laisser à plat, ce qui peut être bien moins ergonomique pour de nombreux utilisateurs, et notamment, pour les joueurs.

Au niveau de la sérigraphie choisie pour les touches, on ne peut dans ce cas qu’applaudir le fabricant. Le tout est très clair, parfaitement aéré, et pas du tout surchargé.

On notera enfin, la présence utile et pratique d’une LED spéciale pour le mode jeu. Un détail intéressant pour les utilisateurs qui passent souvent d’une utilisation bureautique à une utilisation gaming.

Que penser du Cynosa Chroma de Razer à l’utilisation ?

Le Cynosa Chroma est un clavier à membrane qui ne constitue pas forcément ce qu’il y a de plus performant sur le marché. En revanche, le modèle bénéficie tout de même d’une très bonne réactivité, ce qui permet une utilisation agréable. Il est toutefois nécessaire de bien taper sur les touches pour s’assurer que la frappe est activée. Pour une utilisation bureautique, cela peut aller, mais certains gamers méticuleux sur leurs choix pourraient ne pas apprécier ce point. En effet, si vous aimez les claviers ultra-sensibles, ce modèle ne sera pas adapté à vos besoins.

Si l’on devait féliciter ce clavier sur un point, ce serait en revanche sur son utilisation très silencieuse. Si vous n’aimez pas le bruit répétitif des touches, il est certain que vous serez convaincu par ce produit. De plus, on compte un antighosting sur dizaine de touches qui s’avère là encore très pratique.

Comme la grande majorité des produits Razer, le clavier bénéficie d’une gestion logicielle ultra pratique avec le Synapse 3. Pour l’utiliser, il vous suffira de créer votre compte utilisateur qui vous permettra de pouvoir enregistrer vos données. Celui-ci permet, notamment, de pouvoir paramétrer et sauvegarder ses préférences en termes de rétroéclairage, entre autres. Attention tout de même, car si vous utilisez le clavier en mode hors ligne, vos préférences d’éclairage ne seront pas visibles.

Pour rappel, vous aurez la possibilité de régler la couleur exacte souhaitée pour chacune des touches du clavier, ce qui est vraiment spécifique à la gamme Chroma de Razer avec des millions de possibilités. Il est même possible de créer des effets lumineux personnalisés avec le configurateur Chroma qui donnera un effet incroyable à l’usage. Pour information, sachez qu’il existe même des modes spécifiques dédiés aux joueurs à qui s’adressent en priorité les produits Razer.

Si vous avez peur de vous y perdre, n’ayez aucune crainte ! Le logiciel Chroma et son interface intuitive vous offriront une prise en main aisée et sans complication particulière.

Le prix du Cynosa Chroma vaut-il le détour ?

Avec son coût d’un peu moins de 70 euros, on peut aisément dire que le Cynosa Chroma de Razer vaut le coup bien qu’il ne s’agisse pas de l’un des produits les moins chers du marché. Il faut toutefois être conscient de ses quelques défauts avant de finaliser son achat.

Ce qui est certain, c’est que Razer est une excellente marque et que ses produits sont de belle qualité. Le clavier proposé ici ne fait pas exception à la règle.

En conclusion :

Même s’il ne s’agit pas du meilleur clavier de tous les temps, le Cynosa Chroma de Razer dispose de nombreux arguments en sa faveur. Confortable et pratique à l’utilisation, vous ne regretterez pas votre achat si vous décidez de vous diriger vers ce modèle.

Le vrai plus de ce clavier réside véritablement dans son système de rétroéclairage coloré intégralement personnalisable et dans son format plutôt bien pensé.

Par ailleurs, sachez que si vous souhaitez vous diriger vers des modèles plus performants, il vous faudra augmenter votre budget d’une vingtaine d’euros minimum.

Laisser un commentaire